Chapelle Sainte-Radegonde

Visite de la chapelle Sainte-Radegonde

 Initialement un lieu de culte antique Païen à Chinon, il fut christianisé par Jean le Reclus, un Saint Ermite, qui s’y installa afin de vivre isolé du monde ( d’où son nom ). La chapelle troglodytique doit sa renommée à ses fresques découvertes, dont une dite de la « Chasse Royale », en 1957 et de son puits vertigineux à même la roche. Cette fresque représenterait cinq cavaliers. Le premier et le troisième sont couronnés, tandis que le quatrième porte sur son poing ganté un oiseau de proie, sans doute un faucon. De nombreux auteurs se sont penchés sur l’identification des personnages de la fresque, supposant que les cavaliers sont des représentations de la famille Plantagenêt : les personnages couronnés pourraient alors être Henri II Plantagenêt et Aliénor d’Aquitaine, ou leur fils aîné Henri le Jeune, couronné du vivant de son père en 1170. Dans le cas d’Aliénor d’Aquitaine il s’agirait de l’unique représentation connue, qui plus est de son vivant.

La chapelle de Sainte Radegonde est à moitié construite dans la paroi rocheuse sur les limites extérieures orientales de la ville. Pendant l’Antiquité, une source souterraine naturelle à l’arrière de la chapelle actuelle était un site utilisé pour le culte païen. Le site a été christianisé au VIe siècle lorsque la reine Radegonde, plus tard nommée sainte, serait venue rendre visite à l’ermite Jean qui y vivait. Le nom du sanctuaire vient de cet événement.

Deux nefs ont été créées, à partir du XIIe siècle. L’un est sculpté directement dans la roche et le second fait à côté de celui-ci à une date ultérieure. La chapelle conserve quelques peintures murales, notamment la Chasse Royale, réalisée vers la fin du 12ème siècle, époque du pouvoir et résidence de la famille Plantagenêt à Chinon. La fresque représente 5 cavaliers, dont deux sont couronnés, et un autre avec un oiseau de proie au poignet. Il a été présumé qu’il représente des membres de la famille Plantagenêt à Chinon, les deux personnages couronnés étant peut-être Henri II et Aliénor d’Aquitaine, ou leur fils Henri le Jeune, couronné du vivant de son père en 1170. En plus de son sujet, cette peinture est d’une qualité exceptionnelle dans son exécution, sa vivacité et la variété des couleurs.

D’autres peintures, représentant l’histoire de Sainte Radegonde et de Saint Jean, ont été réalisées au cours du XVIIe siècle.

La chapelle a été désacralisée après la Révolution et utilisée comme lieux d’habitation. En 1878, il est acheté et restauré comme sanctuaire par une bienfaitrice de Chinon, Madame Charre.

Horaire Ouverture 2022 ( gratuit ) de la chapelle 

Avril au 30 juin : week-end et jours fériés de 15h à 18h

1er juillet au 31 août : tous les jours de 10h à 13h et de 15h à 18h

1er au 18 septembre : week-end et jours fériés de 15h à 18h

 

Chapelle Sainte-Ranegonde de Chinon, entrée

 

Chemin de la chapelle, belle balade à faire à partir du centre de Chinon.